interviews digitale : 6 questions pour parler de numérique en Afrique un autre regard sur l’Afrique digitale en prélude de la 5e édition d’Africa web festival à Abidjan du 29 novembre au 1er décembre.

Qui êtes-vous ?

Je suis Abou Kamagaté et mon identité numérique c’est Abou Kam
J’au commencer dans le numérique comme développeur web. Aujourd’hui je suis entrepreneur web je suis dans l’édition et la production de contenu digitale les entreprises en ligne.

Fondateur du site Aboukam.net un média digital spécialisé sur les nouvelles technologies. Avec un profil d’audience de 150 000 pages vues par mois. Ce qui intéresse de plus en plus les marques et les entreprises qui recherchent de la visibilité ligne.

2- Racontez-nous en quelques mots votre premier contact avec le numérique ? (Cela remonte à quand ? C’était à quelle occasion ? Quel souvenir en gardez-vous ? )

Mon premier contact avec le numérique c’était dans les années au début des années 2000 à au collège ou on demandait de faire des recherches pour un exposé. Nous sommes allez voir un gérant de cybercafé pour nous aider. Le souvenir que je garde c’est la manière dont il faisait les recherches.

Quelle place occupe le numérique dans vos activités ?

Vous savez mon activité de tous les jours consiste à valoriser ou à donner de la visibilité aux entreprises et aux marques qui souhaites bénéficier des avantages qu’offres le numérique à travers les services internet. Le numérique c’est le cœur de mon activité.

Qu’est-ce qui vous passionne le plus dans le numérique ?

Comme vous le savez, c’est un secteur qui évolue à travers les innovations qui se font dans le monde. Ce qui me passionne le plus c’est l’expérience qu’on acquiert au jour le jour en travaillant. Bref il y a toujours quelques choses de nouveau à découvrir et à apprendre.

 

Quelle appréciation faites-vous de l’usage du numérique en Afrique ?

Vous savez, quand on parle du numérique, on dit que l’Afrique est un continent d’avenir. Parce que l’utilisation rationnelle du numérique dans tous les secteurs d’activités représente un gisement d’opportunité pour tout le continent. Ce qui n’est pas encore le cas. Le numérique est donc à l’état embryonnaire.

Pouvez-vous vous imaginer une journée sans TIC ? Autrement dit les TIC sont-ils indispensables ?

En termes de compétitivité une journée sans TIC est une journée sans informations, est une journée sans business, une journée sans business est une journée de perte de retard. Les TIC sont devenus indispensables dans notre vie de tous les jours !

Invitez le grand public à participer à Africa Web Festival 2018

Le numérique aujourd’hui ‘hui c’est le secteur le plus rentable en matière de création d’emploi et entrepreneuriat. Et il se trouve que Africa web festival est le plus grand événement dédié au numérique en Afrique. Pour cela nous vous donnons rendez-vous du 29 novembre au 1 décembre 2018. pour découvrir le meilleur de l’écosystème du numérique en terme d’opportunité pour nos activités, nos service et business.